Mot du Directeur Exécutif

Au début de cette nouvelle année 2018 et de la restructuration de notre siteweb, grâce au soutien de la CEDEAO, j’adresse ce message aux professionnels des musées et du patrimoine africains, aux partenaires financiers et institutionnels du WAMP ainsi qu’à tous les amis des musées africains.

En janvier 2009, suite à la décision de son  Conseil d’administration, le WAMP transférait son siège de Dakar à Niamey au Niger après vingt-deux (22) ans passés au Sénégal. Mais le séjour fut bref au Niger.  C’est ainsi qu’en mai 2013 le siège du WAMP fut de nouveau transféré, et cette fois ci à Ouagadougou au Burkina Faso.

Ces différents déménagements en si peu de temps n’ont pas permis au WAMP de communiquer avec les professionnels du patrimoine et les partenaires sur sa localisation réelle et de développer des projets régionaux aux profit de ses membres.

L’installation du WAMP au Burkina Faso a pris du temps compte tenu des procédures officielles et par la suite à cause des événements qu’a connu le pays en 2014 et 2015 qui ont ralentis le démarrage de ses activités. 

Néanmoins, nous pouvons affirmer que cette fois ci le déménagement est définitif car a son installation à Ouagadougou, le WAMP a signé un accord d’établissement avec le gouvernement du Burkina Faso qui a mis à sa  disposition un bâtiment pour abriter son  siège.

Ce nouveau siège, situé sur l’avenue Guillaume Ouédraogo à Koulouba, a été aménagé pour être un espace de rencontre  et d’échanges entre professionnels. Cet espace servira également de lieu de formation, d’information et de sensibilisation sur les valeurs traditionnelles en direction des jeunes scolaires et étudiants.

Dans le cadre du redémarrage de ses activités le WAMP voudrait organiser un atelier de réflexion avec les professionnels, les autorités politiques et les acteurs culturels afin de définir de nouvelles missions en conformité avec les priorités des états africains et le contexte mondial. 

Pendant plus de trente ans le WAMP a œuvré pour le développement des  musées et le renforcement des capacités des professionnels. Aujourd’hui, le WAMP doit aller au delà des musées et développer des programmes et activités axés sur les industries culturelles et le patrimoine immatériel en vue de la création d’activités rémunératrices pour les populations locales.

Pour ce nouveau départ  le WAMP a besoin du soutien financier et humain des autorités politiques de la sous région, des organisations sous régionales et internationales et des professionnels des musées et des amis du patrimoine africain.

Je voudrais de nouveau remercier le gouvernement du Burkina Faso et tous les partenaires qui nous ont permis d’aménager notre siège et de mener quelques les activités  depuis notre installation à Ouagadougou.

Pour terminer je voudrais en début de cette nouvelle année 2018 présenter mes meilleurs vœux de paix de santé et de prospérité à tous les professionnels des musées et du patrimoine, aux partenaires financiers et institutionnels ainsi qu’aux amis du patrimoine africain.

Bonne et Heureuse Année 2018

Dr Boureima DIAMITANI